Boutchou le petit train – Paroles

Les fourmis

Nous sommes les fourmis
Nous allons à la fourmilière
Nous portons un radis
Et une cacahuète pour la reine mèrepage-2-site

1, 2, 3 marchez d’un bon pas
4, 5, 6 on lève la cuisse
1,2, 3 ne ralentis pas
4, 5, 6 et vive l’exercice

Six pattes nous avons
Des six nous marchons
Sur le dos nous portons
Du blé et du maïs tout plein
De provisions

Pour construire la maison
Des aiguilles nous portons
Des épines nous avons
Dans un an dans dix ans
Ce sera une belle maison

Trois lutins
Ce matin
Trois lutins
S’en allaient dans l’herbe
Tire-tire laine
Ce matin
Trois lutins
S’en allaient dans l’herbe
Panier à la main
Le premier avait dans sa corbeille
De la confiture de groseille
Un saucisson, une tranche de jambon
Et un sandwich avec des cornichonsLe deuxième pour son pique-nique
Une salade avec du basilique
Un énorme pot de crème
Et trois radis avec du sel gemmeLe troisième avait pour son goûter
Un gros morceau de pâté
Une crêpe une grosse galette
Et une omelette à la ciboulette

La grosse vache rouge

Oh, oh, oh, hi, ha, ha
Ça me grattouille
Ça me chatouille
Oh, oh, oh, hi, ha, ha
L’herbe me fais guili
Je suis une vache qui rit (bis)

J’avoue ce que j’aime
Ce sont les chrysanthèmes
Non pour les fleurer
Mais pour les mâcher

Non j’vous jure c’est pas de la frime
D’ailleurs les copines unanimes
Disent elle est une vache
Que jamais rien ne fâche

Le loup dans la forêt

Y’a un loup dans la forêt
Que j’ai peur, oh oui j’ai peur
Et ce loup dans la forêt
A grand faim oh quel malheur

Il a des dents bien pointues
Oh j’ai des frissons partout
Il a des griffes bien crochues
Maman j’ai peur du loup-garou

Il a des longs poils au cou
Oh j’ai des frissons partout
Il s’avance à pas de loup
Maman j’ai peur du loup-garou

Le chapeau tout rond

Je me promenais dimanche à ma guise
Quand j’ai aperçu un grand cerisier
Je montais dedans et mangeais des cerises
À l’ombre de mon chapeau

J’ai un chapeau un chapeau tout rond
Que viennent voir les jolies oiselles
J’ai un chapeau un chapeau tout rond
Que viennent voir les jolis oiseaux

Des bien rouges j’en ai mangées plus d’une
Bien installé dans mon cerisier
Mais en descendant au clair de la lune
J’ai oublié mon chapeau

Le lundi matin des dames oiselles
Chantaient et dansaient dans le cerisier
Des messieurs oiseaux battaient des ailes
Tout autour de mon chapeau

Je ne sais pourquoi ils mettent des plumes
Qu’ils s’en vont chercher dans le poulailler
Et quand vient le soir quand vient le crépuscule
Ils font dodo dans mon chapeau (chut !)

Copyright : Paroles Sylvain Bernert
Copyright : illustrations de Sophie Bernert